complications-bicorne-uterusSexualité & Couples 

Avoir un utérus bicorne : quelles complications ?



Également appelé utérus bifide ou hémiutérus, un utérus bicorne présente deux cavités utérines au lieu d’une seule. Il s’agit d’une anomalie congénitale qui peut avoir de graves conséquences sur l’évolution d’une grossesse.

Qu’est-ce qu’un utérus bicorne ?

L’utérus bifide est une conséquence d’une malformation survenant depuis l’embryogenèse. Entre la 6e et 9e semaine de grossesse, les voies génitales féminines se différencient et deviennent des conduits appelés canaux de Müller. Dès la 14e semaine de grossesse, ces canaux fusionnent à leurs parties inférieures pour former l’utérus. Les parties supérieures non fusionnées forment les trompes utérines et leur pavillon.

Quand les canaux n’arrivent pas à fusionner, cela donne naissance à un utérus à deux cavités (utérus bicorne). L’utérus se présente alors en « V » au lieu d’avoir une forme triangulaire. La taille d’un utérus avec une telle anomalie est plus petite que celle d’un utérus normal. Les deux cavités peuvent être côte à côte (utérus bicorne bicervical) ou être légèrement séparées (utérus bicorne unicervical). Dans le premier cas, l’utérus mal formé présente 2 cols et dans le second, un seul col.

Les complications d’un utérus bicorne

Généralement asymptomatique, l’anomalie peut dans certains cas être à l’origine des maux de bas ventre pendant les règles ou des douleurs au niveau des reins. De plus, les femmes ayant un utérus bicorne peuvent ressentir des douleurs pendant les rapports sexuels. L’utérus bicorne peut être à l’origine de certaines complications pendant la grossesse. En raison de sa petite taille, l’utérus bicorne offre en effet peu de place pour la nidation de l’œuf. Ceci rend plus complexe le développement de l’œuf et plus tard de l’embryon. Les risques de fausses couches répétitives et de naissances prématurées sont donc très élevés pour la femme enceinte.

De plus, à cause du manque d’espace, la croissance du fœtus est ralentie. Par conséquent, le bébé naîtra avec un faible poids. Au lieu de se positionner la tête en bas, le bébé garde également sa tête en haut et se présente par le siège à l’approche de l’accouchement. En dehors de ces complications, dans de rares cas (3 femmes sur 100), la présence d’un utérus bicorne peut également être une cause d’infertilité chez la femme.

Comment éviter les complications liées à l’anomalie ?

La découverte d’un utérus bicorne se fait généralement au cours d’une consultation gynécologique. Toutefois, l’anomalie peut également être détectée pendant la grossesse. Dans ce cas, la grossesse est considérée comme une grossesse à risque et elle doit être plus surveillée pour éviter toute complication.

Une grossesse dans un utérus bicorne impose plus de repos à la femme surtout pour une première grossesse ou à la suite de plusieurs avortements. Dans certains cas, les médicaments anti-contraction peuvent être utiles pour retarder l’accouchement. Le plus souvent, un accouchement par césarienne est nécessaire bien que l’accouchement par voie basse reste une possibilité. Après un premier accouchement, les autres grossesses se déroulent généralement sans problème. L’utérus a en effet déjà gagné plus de volume et plus de souplesse.

Articles relatifs

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.