secousses-hypniquesTroubles divers 

Secousses hypniques : définition



Quelquefois, en plein sommeil, les muscles sont pris d’une contraction soudaine puis s’ensuit un réveil avec sursaut. Dans la majorité des cas, ce phénomène se produit le soir au coucher et vous vous réveillez avec frayeur quelques minutes après s’être endormi comme si vous étiez en train de tomber d’une falaise. Cette action de sursauter en étant quelque peu effrayé est appelée une secousse hypnique.

Secousses hypniques : quel est le mécanisme ?

Après une journée tendue, le soir, juste après l’endormissement, vos muscles se relâchent et se détendent. Cependant, votre cerveau reste toujours actif. Il perçoit donc cette baisse de votre tonus musculaire comme un état anormal de votre constitution musculaire. Alors, le cerveau envoie un signal pour vous réveiller. Ce réveil brusque est souvent désagréable, car vous aurez l’impression de tomber dans le vide, du fait que certains muscles seront contractés involontairement. 

Ainsi, la secousse hypnique est cette réponse atypique du cerveau face aux baisses du taux d’oxygène dans le sang suite à l’assoupissement et au relâchement des muscles. Classé parmi les troubles du cerveau, ce mécanisme est d’ailleurs le plus admis par les scientifiques ou chercheurs qui se sont penchés sur la question. 

Secousses hypniques : qu’en pensent les scientifiques ?

En voulant donner une définition ou une explication purement scientifique du sursaut du sommeil, on ne peut en trouver qui soit universelle et admise par tous les scientifiques. En effet, différentes hypothèses ont été émises par ceux-ci en ce qui concerne la question de la secousse hypnique encore appelée myoclonies hypnagogiques. L’une d’entre elles stipule que les sursauts du sommeil pourraient s’expliquer par un affrontement entre la région cérébrale qui s’occupe de la dormition et celle qui s’occupe de l’éveil. 

Une autre, qui vous semblera d’ailleurs plus farfelue, estime que les secousses hypniques seraient une disposition prise par notre cerveau pour nous éviter, pendant que nous dormons, de tomber d’un arbre du fait que nos ancêtres étaient des primates. 

Cependant, il est possible d’éviter les secousses hypniques de façon naturelle ou à l’aide des prescriptions d’un spécialiste du domaine. 

Secousses hypniques : quelques conseils

Les secousses hypniques constituent un véritable trouble pour votre sommeil. Elles vous empêchent d’atteindre le stade de sommeil profond dont vous avez besoin pour récupérer après une dure journée. Parfois, ils sont accompagnés d’hallucinations hypnagogiques de types visuelles ou auditives.

En soi, les secousses hypniques sont normales (60 à 70% de la population en sont victimes). Seulement, lorsqu’elles sont trop fréquentes, il est conseillé d’aller consulter un docteur spécialiste du sommeil. Celui-ci pourra mieux vous aider à pallier ce dysfonctionnement de votre organisme grâce à ses indications. Par ailleurs, l’écoute de musique douce, la méditation, la pratique d’exercices de relaxation ou tout autre moyen de détente peuvent vous aider à éviter les sursauts du sommeil.

Sachez cependant que les secousses hypniques peuvent être intensifiées par la consommation de stupéfiants, notamment la caféine. En effet, il y a très peu de chance que vous échappiez au sursaut du sommeil lorsque vous avez l’habitude d’en avoir, car, la caféine, à la base, vous empêche de trouver facilement le sommeil et d’atteindre le stade de sommeil profond.

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.