abces-dentaire-sans-douleurTroubles divers 

Peut-on avoir un abcès dentaire sans douleur ?



L’abcès dentaire est une infection d’origine bactérienne qui touche de nombreuses personnes. Il peut provoquer des gonflements de la gencive et parfois une souffrance atroce. Cependant, est-ce possible d’avoir un abcès dentaire sans douleur ?

Les différents types d’abcès dentaire

On distingue principalement deux sortes d’abcès dentaire : l’abcès parodontal et l’abcès apical. L’abcès parodontal est la conséquence de la parodontite, une maladie des gencives. On l’observe généralement chez les patients qui souffrent de déchaussement dentaire. L’abcès parodontal peut également être une évolution clinique des problèmes concernant la poussée des dents de sagesse (3e molaires) avant ou après leurs extractions. L’abcès apical, quant à lui, est une infection dentaire très courante. Il survient généralement suite à une fracture de la dent, une carie profonde ou une dent qui n’a pas été soignée depuis longtemps. Des bactéries prolifèrent au niveau des nerfs de la dent.

L’abcès dentaire est-il forcément douloureux ?

L’abcès dentaire peut être très petit. Dans ce cas, il est difficilement détectable. La radiographie permet son identification. Cependant, la taille de l’abcès ne détermine pas la présence de la douleur. Cette dernière tire sa source des infections aiguës qui se développent assez rapidement. Elles peuvent même provoquer une boursouflure qui peut parfois déformer le visage. La mastication des aliments devient même très difficile quand la dent infectée est douloureuse. Les cas de fièvre ne sont pas rares et des maux de tête, ainsi qu’une fatigue générale peuvent s’ajouter au tableau clinique.

L’abcès peut également être chronique. Dans ce cas, il s’agit d’une infection lente qui peut prendre de l’importance progressivement sur plusieurs mois, sans pour autant causer une douleur forte. On rencontre également des cas où la douleur ne se fait pas du tout ressentir. Cela arrive généralement lorsque la pulpe de la dent meurt. La pulpe dentaire renferme en effet les nerfs, les veines, les vaisseaux lymphatiques et les artères qui transmettent les signaux douloureux. Cependant, l’absence de douleur ne signifie pas que l’abcès a disparu. Il continue en général de se développer. Enfin, tous les organismes ne réagissent pas exactement de la même manière face à la douleur. Cette dernière peut être ressentie plus intensément d’une personne à une autre.

Quel traitement pour lutter contre un abcès dentaire ?

Le traitement à suivre pour un abcès dentaire dépend de la gravité de l’infection. En l’absence de douleur, il est peu probable de déceler l’abcès, excepté lors d’une consultation chez le dentiste. En revanche, en cas de douleur, il faudra suivre le traitement proposé par le spécialiste. Quelle que soit l’origine du mal, celui-ci prescrit généralement des antibiotiques, des antidouleurs comme le paracétamol et un gel antiseptique dentaire à appliquer sur la zone douloureuse. Il est également conseillé de prendre soin de son hygiène bucco-dentaire avec une brosse très souple.

Chez l’enfant, l’infection se développe très rapidement. En cas de gonflement de la gencive, il ne faut pas hésiter à aller directement aux urgences. Dans ce cas, le chirurgien-dentiste peut drainer l’abcès pour en sortir le pus et réaliser un curetage, surtout s’il s’agit d’un abcès provenant de la gencive. Il y associera une prescription d’antibiotiques et d’antalgiques.

Conseils pratiques

Avant d’aller chez le dentiste, il est possible de recourir à des traitements naturels pour soulager la douleur. Un clou de girofle à placer entre la gencive et la joue pendant quelques minutes fera parfaitement l’affaire. Il est également possible de poser une poche de glace sur la zone à traiter, puisque le froid est réputé pour endormir les douleurs.

Articles relatifs

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.