discopathie-cervicalesTroubles divers 

Qu’est-ce que la discopathie des cervicales ?



La discopathie des cervicales est une affection qui provoque des douleurs au niveau du cou. Ces douleurs peuvent se propager jusqu’au bras. Cette anomalie apparaît suite à l’usure d’un ou de plusieurs disques intervertébraux. Certains facteurs liés à l’âge ou aux conditions de vie peuvent favoriser l’apparition de ce mal.

Comment apparaît une discopathie cervicale ?

Chacune des vertèbres du rachis est séparée par un disque qui amortit les chocs et rend possible la mobilité de la colonne vertébrale. Au niveau de la colonne cervicale, les disques intervertébraux sont au nombre de 6. Ces coussins, en absorbant les chocs, empêchent le frottement entre deux vertèbres lorsque le cou est en mouvement. La structure de chaque disque est composée d’un noyau rempli de gel mucoprotéique entouré d’un anneau fibreux. Il reste flexible et est constitué de collagène et de cartilage.

Le noyau gélatineux confère au disque son rôle d’amortisseur de choc. Il est composé de 85% d’eau chez l’enfant. Cependant, avec le vieillissement et les nombreux mouvements du cou, les disques se déshydratent progressivement jusqu’à avoir une teneur en eau de 70% à l’âge de 70 ans. Un processus de dégénérescence s’enclenche également et les disques deviennent de plus en plus fins et moins souples. Ils ne peuvent donc plus être des « coussins » contre les chocs. Les vertèbres qu’ils séparent commencent alors par se frotter et s’user à leur tour : c’est la discopathie des cervicales.

Les facteurs de risques de la discopathie cervicale

La discopathie cervicale, également appelée discopathie dégénérative, n’est pas une maladie au sens propre. C’est le résultat du vieillissement naturel de l’organisme humain. Cependant, certains facteurs peuvent favoriser l’apparition précoce d’une discopathie cervicale :

  • les facteurs génétiques,
  • les pathologies (hernie discale, arthrose),
  • les troubles métaboliques comme l’obésité.

Une mauvaise hygiène de vie est également souvent indexée. Par exemple, le tabagisme et une mauvaise alimentation peuvent entraîner une déshydratation accélérée des disques intervertébraux.

Les symptômes d’une discopathie cervicale

Le plus souvent, la discopathie cervicale touche le disque séparant les vertèbres C5 et C6. Elle peut cependant affecter n’importe quel autre disque de la colonne cervicale. Le principal symptôme est la douleur au niveau du cou. La douleur peut être d’origine mécanique à cause du frottement entre les vertèbres. Dans certains cas, elle peut provenir du disque lui-même. Quelle que soit son origine, la douleur peut irradier tout le cou, l’épaule et s’étendre au bras. Les frottements entre les vertèbres provoquent des excroissances osseuses qui peuvent irriter les nerfs avoisinants.

De même, le disque peut également se rompre, dans ce cas le noyau gélatineux pousse à travers la fissure et peut comprimer les racines nerveuses à proximité. La conséquence de cette atteinte nerveuse est la sensation de fourmillements et d’engourdissements dans le bras. La personne souffrante de discopathie peut également avoir des céphalées.

Comment traiter une discopathie cervicale ?

Le traitement de la discopathie est entièrement symptomatique et consiste à calmer les douleurs, car il s’agit d’une atteinte irréversible. Prendre des analgésiques soulage les douleurs légères. Pour des douleurs plus sévères, un traitement aux opiacées sur une courte durée peut être recommandé. Ces traitements devront être associés à des séances de kinésithérapie. Les symptômes peuvent également être soulagés par la physiothérapie et les soins chiropratiques.

Articles relatifs

One Thought to “Qu’est-ce que la discopathie des cervicales ?”

  1. […] hernie discale se caractérise par la saillie d’une partie du disque intervertébral hors de son enveloppe. […]

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.