Bien-être 

Sport : Bouger, pourquoi faire ?



Se mettre à l’activité physique

Quelque soit le statut pondéral, l’activité physique apporte son lot de bienfaits surtout si elle est pratiquée régulièrement. La plus grande difficulté cependant sera d’amener une personne sédentaire et inactive vers cette dépense physique à moins… 

A moins que l’on explique à cette personne, tous les bienfaits qu’il est possible de puiser dans l’exercice physique et l’impact que celui-ci peut avoir sur la santé en général.

Lorsque l’on met en place un planning d’entraînements réguliers combinés à des conseils nutritionnels adaptés, de nombreuses fonctions physiologiques vont peu à peu se modifier et cela pour le meilleur de la santé.

En effet, les fonctions cardiaques, pulmonaires, musculaires, les systèmes nerveux et endocrinien se développent, se transforment pour que l’organisme en lui-même puisse s’adapter à l’effort. Lorsque l’on répète le geste sportif plusieurs fois dans la semaine, puis durant des mois consécutifs, en augmentant progressivement l’intensité, l’organisme s’adapte encore et encore et  la personne devient alors performante voire ultra performante.

Mais sans aller jusqu’à la recherche de performances optimales, il est un fait établi que la perte de poids associée au contrôle alimentaire et à l’activité physique aboutit à une totale réussite.

Retrouver une belle silhouette

La personne, désireuse de retrouver une silhouette conforme à ses objectifs de poids, constatera alors les résultats à la fois sur les plans physique et psychologique. L’activité physique diminue en effet l’anxiété, le stress quotidien.

Ainsi, après 45 minutes environ d’exercices soutenus, tout pratiquant ressent une sensation de bien-être qui perdure encore deux heures environ après l’effort. Ce lien avec l’équilibre psychologique est très fort. Et cette place attribuée à l’activité physique va loin dans certains pays européens (Allemagne, Belgique notamment) puisque l’assurance maladie y prend en charge la séance d’activité physique lorsqu’elle entre dans le cadre d’une psychothérapie.

Les bénéfices de l’activité physique sont donc nombreux. Et concrètement, les résultats sont probants et vérifiés sur les compulsions alimentaires qui diminuent avec la production de sérotonine et d’endorphines, ces dernières étant des molécules opiacées synthétisées par le cerveau en situation d’effort.

Comme il y a du plaisir véhiculé par la pratique sportive, il y a moins (et beaucoup moins de ce fait) de recherche-plaisir vers l’alimentation sucrée. En outre, l’effort entraîne une meilleure utilisation de l’insuline et donc une diminution de la résistance à cette hormone. D’où une meilleure régulation de la glycémie, bénéfique pour la santé. Autre effet : la baisse des triglycérides et l’augmentation du HDL, ce dernier qualifié de « bon » cholestérol.  

En résumé, il est constaté avec la pratique d’une activité physique régulière, une amélioration de la tolérance au glucose, un profil lipidique de meilleure qualité et une pression artérielle également améliorée.

Enfin, pour certaines personnes, la pratique du sport s’accompagne d’une réconciliation avec soi-même, plus précisément avec le corps, une acceptation de l’image renvoyée par ce dernier. Il en ressort un effet globalement plus que positif puisqu’il y a  renforcement de l’estime de soi.

La question subsidiaire que chacun est en droit de se poser maintenant est la suivante : faire du sport augmente-t-il l’appétit et donc la prise alimentaire ?

De nombreuses études médicales s’accordent sur le fait que pour agir en terme de prévention de gain de poids et de reprise de poids, rien ne remplace la pratique d’efforts modérés mais prolongés et donc en endurance. En conclusion, la pratique d’une activité physique régulière, soutenue, n’augmente pas les apports alimentaires. Et un encadrement, un soutien professionnel par la présence d’un coach à ses côtés, peut s’avérer au final fortement efficace pour susciter l’envie de bouger chez l’individu le plus réfractaire du monde à l’activité physique.

Articles relatifs

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.